Google est ton ami (ou pas)

Je lis mes mails sur ma machine via un client ThunderBird. Parfois avec Tor, parfois avec un VPN, parfois avec les deux en même temps, qui tournent en fond et donc modifient mon adresse IP.
Et ça, monsieur, il n’aime pas.

Facebooktwitterlinkedinmailby feather

J’ai un petit souci de mail ces derniers temps, aujourd’hui plus qu’hier. Je me demande si monsieur google a remanié sa politique de sécurité mais lui et moi, on n’est pas amis !

La raison ? Je lis mes mails sur ma machine via un client ThunderBird. Parfois avec Tor, parfois avec un VPN, parfois avec les deux en même temps, qui tournent en fond et donc modifient mon adresse IP.

Et ça, monsieur, il n’aime pas.

Aujourd’hui, il bloque systématiquement toute tentative de connexion via TBird avec une IP qui ne serait pas en adéquation avec celles du pays où il m’arrive de me connecter via le Ouaibe sans client, chose qui m’arrive assez souvent puisque je n’ai pas ma machine personnelle tout le temps sous la main.

A tel point que je reçois tellement de mails me disait que j’ai eu une utilisation frauduleuse de mon compte, que je ne fais même plus attention, à tort, à ces messages… Je n’ai même pas relevé lorsque j’ai reçu le mail d’avertissement concernant le piratage depuis le Moyen-Orient.

Je comprends, google, que tu veuilles bloquer des connexions malveillantes, mais tu commences à me taper un peu sur le système. Un ami s’est retrouvé à devoir donner son numéro de téléphone pour recevoir le sésame lui permettant de faire fonctionner de nouveau sa boite mail, totalement bloquée par le fournisseur d’adresse mail. Sa boite principale. Il n’a pas eu d’autre alternative que de leur filer son zérossiss.

Désolée mais lier un numéro de téléphone à une adresse mail est un peu (beaucoup) pas top en termes de fichage… Alors j’ai décidé de te quitter, toi aussi. Bientôt, pas tout de suite, pas demain… j’attends d’avoir accès au réseau mondial de manière moins précaire que ces derniers jours. Je prépare mon coup. C’est parti pour l’autohébergement des mails en version seteici.eu, du moins pour tout ce qui est chiffré et que j’ai vraiment besoin de lire comme j’en ai envie en faisant tourner ce que je veux sur mon ordinateur.

Quelqu’un a trouvé la solution miracle pour ne pas être embêté ?

This post has already been read 2524 times!

twitterlinkedinby feather

Auteur : Ju

Manager en sécurité informatique, je travaille sur le secteur depuis plusieurs années après une reconversion réussie suite à 12 annés dans le journalisme. J'adore la recherche, Je suis certifiée Iso/CEI 27001 Lead Auditeur (PECB) – ISLA1006895-2015-09. Parfois, je donne des cours et des conférences, et j’ai eu deux livres publiés par un éditeur… il y a fort longtemps.

6 réflexions sur « Google est ton ami (ou pas) »

  1. Salut Ju,

    Pour toi 2 solutions à te proposer :
    -Prendre une boite mail chez ton registrar (OVH,Gandi,…), c’est propre et ça dépanne.

    -Utiliser un PC ou une machine virtuelle pour installer Yunohost, une distrib Linux qui s’occupe de tout( mail, owncloud,…)
    Attention pour faire serveur de mail, ton IP doit être « propre » dans les systèmes de réputation, ce qui n’est pas forcément le cas des gros datacenter grand public.

    A ta dispo pour de l’info ou de l’aide 😉

  2. Super ! merci à toi !
    En fait, j’ai pris un nom de domaine à 1 euro chez Gandi seteici.eu avec des mails associés (j ne sais pas si c’est le bon mot) donc yapluka, faukeu !
    ;-D
    Et l’ami qui héberge ce site et mon IRSSI est prêt à me laisser un petit bout de serveur supplémentaire pour y planter mes mails en attendant.
    L’autohébergement à la maison, oui, je lis pas mal de trucs sur le ShivaPlugg, tu connais ? ça m’a l’air d’être le truc un peu sympa, qui ne consomme pas beaucoup d’énergie…. donc m’intéresse pas mal. Je ne suis pas capable de gérer un serveur. Un jour peut être mais pas encore !

  3. J’ai pas encore essayé les SihvaPlugg puisque c’est pas encore sorti en France.

    Je te conseille d’essayer Yunohost : http://yunohost.org/?lang=fr sur une machine VirtualBox, si ça te plaît tu l’installe sur une machine virtuelle Web.

    Une VM sur la totalité de la machine physique ça consomme pas tant que ça. Si je prends mon VM Manager , 10 VM sur 50W = 5W par VM.

  4. Vivi ! j’utilise virtualbox avec une iso du dernier ubuntu en general pour faire mumuse.
    MAis le truc, c'(est que la machine est eteinte la plupart du temps… donc est-ce que ça tourne quand même pour recevoir les mails ? Ou faut-il qqch qui tourne tout le temps comme le Shiva… Et à ce rythme là donc, il me faudrait nu pc dédié qui tourne tout le temps…
    /me cogite
    Me semble que notre Gordon préféré a déjà un ShivaPlugg, d’ailleurs…

  5. Si une solution miracle existait, être sysadmin serait une bien belle planque pour ne rien glander 😉

    J’ai eu cette discussion il y a quelques jours. Pour avoir une gestion autonome des mails, plusieurs solutions :

    — l’auto-hébergement. Sur un bout de desktop, ou mieux (car moins consommateur et allumé en permanence), un plug-computer (comme le Sheevaplug). Le problème, c’est la fiabilité du service. Car en cas de coupure réseau, courant, ton serveur est injoignable. Serveur mail injoignable = mails qui bouncent. Si le serveur distant est sympa, il réessaiera un peu plus tard. Sinon, ton mail est perdu. Il y a une solution à ça : le backup MX, hébergé sur une autre machine, chez quelqu’un d’autre, qui devrait probablement être allumé quand le tien est éteint. Dans tous les cas, il faut savoir administrer et gérer un serveur.
    — l’hébergement fourni par ton registrar : c’est moins sensible que par google, car contrairement à ce dernier, ton registrar n’a pas la revente de tes données persos comme business principal. Les mails sont gérés par ton domaine, tu as la possibilité de les migrer si tu veux… il faut juste avoir confiance en ton registrar (car, dans tous les cas, quiconque a un accès root sur le serveur de mail peut lire tous tes mails (mais s’ils sont chiffrés, il ne pourra évidemment pas les comprendre).
    — l’hébergement par quelqu’un de confiance. Je t’ai déjà proposé de m’en charger, mais ton FAI préféré peut le faire, et tu sauras exactement qui a le droit d’y accéder. Avantage : le service est normalement plus fiable que l’auto-hébergement (redondance, administré par quelqu’un qui sait), de confiance, et tu as la main dessus.

  6. bah vi bah vi !!!
    Et je vais m’héberger chez toi, avant de savoir tout gérer toute seule (je vais y arriver !) faudra qu’on se fasse une réunionite Muble une fois que j’aurai de l’Internet à la maison !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *