Google est ton ami (ou pas)

Je lis mes mails sur ma machine via un client ThunderBird. Parfois avec Tor, parfois avec un VPN, parfois avec les deux en même temps, qui tournent en fond et donc modifient mon adresse IP.
Et ça, monsieur, il n’aime pas.

J’ai un petit souci de mail ces derniers temps, aujourd’hui plus qu’hier. Je me demande si monsieur google a remanié sa politique de sécurité mais lui et moi, on n’est pas amis !

La raison ? Je lis mes mails sur ma machine via un client ThunderBird. Parfois avec Tor, parfois avec un VPN, parfois avec les deux en même temps, qui tournent en fond et donc modifient mon adresse IP.

Et ça, monsieur, il n’aime pas.

Continuer la lecture de « Google est ton ami (ou pas) »

La mère horizontale, Carole Zalberg

Quatre femmes.
Quarte femmes dont les histoires suivent le cours de l’Histoire.
Une mère d’avant-guerre engendre une trentenaire futile soixante-huitarde mariée qui quitte mari et enfants dès que le premier venu pointe le bout de son nez pour partir vivre de libertinages et devenir, au final, une bobo riche des beaux quartiers de Paris.

Autoentrepreneurs, le revers de la médaille

Je lis ça et là des textes en rapport avec la hausse d’impôts réservée aux auto-entrepreneurs, présente dans le projet de budget 2013. Tous s’indignent, à juste titre, d’ailleurs, de devoir payer plus, mais surtout du fait que ce statut d’auto-entrepreneur a sorti du chômage. Beaucoup ont peur d’y replonger.

Le statut d’auto-entrepreneur, déjà pas très reluisant à l’époque, a son arrivée, a aussi changé beaucoup de choses dans la vie des pigistes. Vous savez, ces journalistes, payés au sujet, qui jusqu’ici coulaient des jours pauvres mais heureux en étant rémunérés via fiche de paie.

Continuer la lecture de « Autoentrepreneurs, le revers de la médaille »

Barrez-vous !… et revenez riches

barrez-vous ! et Revenez riches de culture(s), de savoir(s) et plein de leurs sourires et de ces moments de vie qui auront fait que vous aurez grandi !

Barrez-vous ! qu’ils disaient dans Libé. Et si c’était vrai que la solution se trouvait ailleurs ? Puis faut dire que ça sent de moins en moins bon ici, non ?

En 2008, Je partais à l’étranger, j’avais trouvé du travail, dans le but de découvrir ce qu’il se passait de l’autre côté de la planète, comment y vivaient les gens au quotidien, comment on y travaillait aussi et j’attendais de découvrir mon métier de journaliste sous un autre angle. Direction le Laos, donc, Vientiane la capitale où je travaillais et Ban Tongpathong, village où je vivais.

Continuer la lecture de « Barrez-vous !… et revenez riches »