smartphones, attention danger

Attention, le vilain méchant voleur de données va rentrer dans ta maison pour venir tout te prendre ! Mieux, on s’extasie comme si tout ça sortait tout juste d’un chapeau alors que nous avons tous la possibilité d’assister à cette fuite de données au quotidien, le téléphone à la main.

Facebooktwitterlinkedinmailby feather

5601654995_a787e9acf5_n

Tout le monde s’alarme de la collecte de données personnelles en lien avec l’usage des smartphones, on en est presque à la mode du moment depuis que la CNIL a sorti un rapport sur le sujet.

Attention, le vilain méchant voleur de données va rentrer dans ta maison pour venir tout te prendre ! Mieux, on s’extasie comme si tout ça sortait tout juste d’un chapeau alors que nous avons tous la possibilité d’assister à cette fuite de données au quotidien, le téléphone à la main.

Oui, nous savions et nous savons. Rien de nouveau sous le soleil, si ce n’est certains chiffres qu’on a sous les yeux qui peuvent faire frissonner la ménagère. Voilà bien longtemps que ton téléphone n’est plus juste un téléphone, lecteur. Il s’agit d’un vrai petit ordinateur de poche qui te donne l’heure, la météo, les news, te permet de discuter en direct par écrit, de twitter, de consulter tes mails, surfer sur internet et même tout chiffrer si tu veux un peu protéger tes données.

« Aujourd’hui, 24 millions de français possèdent un smartphone, près d’1 million d’applications sont disponibles et font partie de leur quotidien.»

Lorsque tu télécharges une application, lecteur, qu’il s’agisse d’un téléphone sous Androïd ou d’un iPhone (désolée, je n’ai pas testé l’Ubuntuphone), avant de valider ta demande de téléchargement/installation, s’affiche une page avec les fonctionnalités de l’application.

Elle peut, par exemple, se connecter à ta microSD pour stocker de la musique, des images, elle peut aussi se connecter à ton accès 3G ou wifi si elle a un quelconque rapport avec Internet.

Et toi, tu cliques sur valider pour l’installer

Sauf que ton appli, il est parfois possible qu’elle accède à ton répertoire, qu’elle se serve de ta géolocalisation, qu’elle accède à tes SMS, qu’elle en envoie, voire qu’elle balance tes données au créateur de l’appli.

Ce n’est pas nouveau, c’est juste écrit, il suffit de lire pour s’en apercevoir et choisir, ou non, de télécharger une application. Skhaen en parlait d’ailleurs, il y a presque un an, dans sa conférence à PSES.

Le problème c’est que, comme d’hab, nous faisons passer notre petit confort perso, nos envies, avant ces questions de sécurité qui sont primordiales. On baisse les bras, préférant feindre de ne pas voir plutôt que de se priver de la dernière appli à la mode.

J’avais essayé, il y a quelques mois, de signaler ce problème à des collègues journalistes avec qui je bossais alors et qui téléchargeaient une application de dessin sur smartphone. Juste lire les conditions d’utilisation avant de signer. Trop tard : « Rhooo, c’est bon, la geek, arrête… »

On veut dessiner alors… mais à quel prix ?

******************************************************

MAJ du 13/04

Le précédent titre ayant été breveté par une compagnie du spectacle ainsi que par une candidate d’émission de télé réalité, j’ai du supprimer le head de ce papier.

This post has already been read 3803 times!

twitterlinkedinby feather

Auteur : Ju

Manager en sécurité informatique, je travaille sur le secteur depuis plusieurs années après une reconversion réussie suite à 12 annés dans le journalisme. J'adore la recherche, Je suis certifiée Iso/CEI 27001 Lead Auditeur (PECB) – ISLA1006895-2015-09. Parfois, je donne des cours et des conférences, et j’ai eu deux livres publiés par un éditeur… il y a fort longtemps.

2 réflexions sur « smartphones, attention danger »

    1. Pourant, il me semble qu’on passe beaucoup de temps à l’expliquer… C’est pour cela que je dis qu’ils savent, en fait. C’est juste qu’ils font passer leur confort perso en premier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *