Couchsurfing, reprendre les bases

Par ailleurs, ces comportements, et ces articles, se multiplient parce que Couchsurfing a aussi pas mal évolué depuis mon inscription en 2008. Aujourd’hui, on reçoit énormément de messages de personnes cherchant juste un hotel gratuit, ne lisant pas les profils, des demandes qui se retrouvent pour la plupart à la poubelle, le but du site étant l’échange, sauf pour ceux et celles désirant choper qui, eux, hébergent volontiers les demandes de dernières minute des personnes n’ayant jamais participé au projet CS ou hébergé personne.

Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Comme chaque début d’été, on nous ressort le vieux maronnier « ça baise sur Couchsurfing » et comme chaque début d’été, on a des « ah, bon ? »

Ceux et celles qui font ça en tant qu’hébergeur, le cherchent et il est extrêmement simple de ne pas tomber sur de mauvaises rencontres, encore faut-il le vouloir. Quelques petites vérifications de sécurité s’imposent, comme d’ailleurs lorsqu’on cherche une guesthouse.

– vérifier sur le profil de la personne ses références : Si des références négatives s’y trouvent, passer son chemin.

– vérifier par qui sont rédigées ses réféences. Si sur le profil d’un garçon ne se trouvent que des références de filles, il est quasi certain que cette personne n’héberge que des nanas pour draguer. Et vice versa. Préférez les profils qui hébergent des couples, des gars et des filles sans distinction.

– Allez faire un tour sur les forums internent à Couchsurfing, il y en a pour chaque pays, région, quasiment pour chaque ville. Là, vous pouvez prendre contact avec l’ambassadeur de la ville qui vous posera des questions.

– Pour les filles voyageant seules, il y a aussi un forum en anglais « independant women » et son petit cousin francophone « voyage au féminin » où on s’échange bon plans et conseils. Il suffit de demander aux admins (dont je fais partie pour le francophone) de vous y inscrire.

Capture d’écran 2013-07-24 à 10.50.20

Par ailleurs, ces comportements, et ces articles, se multiplient parce que Couchsurfing a aussi pas mal évolué depuis mon inscription en 2008. Aujourd’hui, on reçoit énormément de messages de personnes cherchant juste un hotel gratuit, ne lisant pas les profils, des demandes qui se retrouvent pour la plupart à la poubelle, le but du site étant l’échange, sauf pour ceux et celles désirant choper qui, eux, hébergent volontiers les demandes de dernières minute des personnes n’ayant jamais participé au projet CS ou hébergé personne.

Le meilleur moyen de ne pas avoir de mauvaise surprise est donc avant tout de participer, s’investir, échanger. Un « meilleur » profil trouvera toujours preneur, sans compter que, basiquement, cela vous apprendra aussi ce qu’est Couchsurfing, ce que sont ses valeurs que partagent celles et ceux qui s’investissent, plutot que de se lancer à l’aveuglette chez n’importe qui pour éviter de dépenser 6 euros pour une nuit dans un dortoir…

  • Les liens qui vont bien

Quand Nicolas et Hadrien viennent à Sète
Chez Momo en Egypte

This post has already been read 2247 times!

twitterlinkedinby feather

Auteur : Ju

Manager en sécurité informatique, je travaille sur le secteur depuis plusieurs années après une reconversion réussie suite à 12 annés dans le journalisme. J'adore la recherche, Je suis certifiée Iso/CEI 27001 Lead Auditeur (PECB) – ISLA1006895-2015-09. Parfois, je donne des cours et des conférences, et j’ai eu deux livres publiés par un éditeur… il y a fort longtemps.

2 réflexions sur « Couchsurfing, reprendre les bases »

  1. Un autre moyen de dormir chez l’habitant à l’étranger est d’utiliser Tint.travel, c’est un tout nouveau site dans la même veine que CS mais en plus sûr. En fait Tint est une appli Facebook donc tu ne dors pas sur le canapé d’un inconnu mais sur celui d’un ami d’ami Facebook 😉

    1. hmmm.. « plus sûr »et « facebook » dans la même phrase… je ne pense pas. Outre le fait que tu n’as pas non plus les références que d’autres voyageurs ont posté sur cette personne.
      Par ailleurs, CS, ce n’est pas juste « dormir chez… » mais c’est surtout passer du temps avec les gens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *