Le Manuel de recrutement d’Al-Qaida

Avis mitigé sur ce bouquin rédigé par deux chercheurs, Mathieu Guidere et Nicole Morgan. Il comporte de bons extraits du « manuel » d’endoctrinement des futurs djihadistes, ce qu’on leur vend et de quelle manière. Ces textes, que l’on peut trouver sous forme écrite ou numérique, présentent la doctrine d’Al Qaïda et participent à l’embrigadement.

Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Avis mitigé sur ce bouquin rédigé par deux chercheurs, Mathieu Guidere et Nicole Morgan. Il comporte de bons extraits du « manuel » d’endoctrinement des futurs djihadistes, ce qu’on leur vend et de quelle manière. Ces textes, que l’on peut trouver sous forme écrite ou numérique, présentent la doctrine d’Al Qaïda et participent à l’embrigadement.

Toutefois, plusieurs choses me dérangent. La méthode, dans un premier temps puisqu’est parfois répété en présentation de longs passages ce qui sera dit, presque mot pour mot par la suite en introduction d’extrait. C’est un détail mais qui constitue un premier frein à la lecture.

Secondo, le ton employé par les auteurs pour parler des personnes qui se retrouvent, via ces documents, recrutées par Al Qaïda, est assez pédant, suffisant. Les épitres étant remplis d’anachronismes, d’à peu près et de contrevérités historiques, il en sont presque à se demander comment ceux qu’ils nous présentent presque comme des débiles arrivent à lire les fameux textes.

Dans ces épitres, on peut par exemple lire que les islamistes afghans auraient (et ce n’est pas au conditionnel dans le texte) fait tomber « l’URSS et son arsenal militaire ».

Dans le second épitre, on note qu’il est conseillé de renverser des dictateurs arabes, à la solde de l’Occident, pour prendre le pouvoir. Un peu froid dans le dos à la lecture de ce passage, le bouquin ayant été publié en 2006.

Enfin, il est conseillé aux novices qui voudraient partir faire le djihad d’avancer à petits pas : « la capacité à diriger les grandes opérations résulte de la réussite à exécuter de petites actions. »

Un livre intéressant, donc, pour son contenu, malgré le fait que les auteurs pêchent par orgueil face à des personnes qui choisissent cette voient et qu’ils ne comprennent pas, contrairement à Marc Trevidic, le juge antiterroriste, qui livre un certain travail d’analyse sur cette question de manière très pédagogique.

This post has already been read 1702 times!

twitterlinkedinby feather

Auteur : Ju

Manager en sécurité informatique, je travaille sur le secteur depuis plusieurs années après une reconversion réussie suite à 12 annés dans le journalisme. J'adore la recherche, Je suis certifiée Iso/CEI 27001 Lead Auditeur (PECB) – ISLA1006895-2015-09. Parfois, je donne des cours et des conférences, et j’ai eu deux livres publiés par un éditeur… il y a fort longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *