TrueCrypt : A vos marques, prêts, chiffrez !

Je m’amuse depuis peu avec LUKS/Cryptsetup pour chiffrer des dossiers et des partitions mais comme tout se passe en ligne de commande, c’est difficile de le rendre accessible à tous. Toutefois, de la documentation existe déjà sur le sujet, libre à toi, lecteur de t’y plonger.

Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Je m’amuse depuis peu avec LUKS/Cryptsetup pour chiffrer des dossiers et des partitions mais comme tout se passe en ligne de commande, c’est difficile de le rendre accessible à tous. Toutefois, de la documentation existe sur le sujet, libre à toi, lecteur de t’y plonger.

Pour ce qui est du grand public, je conseille d’avantage TrueCrypt, disponible sur tous les OS et très user friendly.

truecrypt1

Pour créer un container chiffré, rien de plus simple que de cliquer sur « create a volume » et de choisir de créer un volume chiffré sur la page qui apparaît.

truecrypt2

Ensuite, on choisit la localisation et le nom de son container. dans ce as précis, j’ai choisi de l’appeler « plop » et de la place sur mon bureau. On peut aussi en crée sur des clés USB, des cartes SD…, par exemple, pas obligé qu’il se trouve sur votre machine.

truecrypt3

Puis on choisit la taille que l’on souhaite lui allouer, cela dépend de ce que vous souhaitez placer à l’intérieur.

truecrypt4

Vous serez ensuite invité à choisir la phrase de passe avec laquelle vous souhaitez protéger votre dossier. On va vous demander un peu d’entropie, de secouer votre souris et taper sur votre clavier comme d’autres le font sur des bambous et votre volume sera créé en quelques secondes.

truecrypt5

Maintenant qu’il est créé, votre container ressemble à un petit fichier, perdu au milieu de vos dossiers.

trucrypt fichier

Reste à savoir comment l’ouvrir. Non, pas seulement en cliquant dessus, tentez l’expérience, cela ne donnera rien. Pour cela, il faut de nouveau passer par votre programme trueCrypt. Première étape, sélectionner le container en cliquant sur « select file » et presser ensuite sur « Mount » pour « monter » cette partition.

truecrypt6truecrypt7

Là, on va vous demander la phrase de passe qui correspond à votre ccontainer, et dans le cas d’Ubuntu, votre mot de passe administrateur. Validez, le dossier apparaîtra dans la partie haute de votre client TrueCrypt.

truecrypt8

Il ne vous reste plus qu’à cliquer sur cette partition dans la partie haute pour qu’elle s’ouvre et que vous puissiez vous en servir comme d’un dossier via interface graphique. Il est aussi possible d’y copier des documents via ligne de commande.

N’oubliez pas, enfin, que fermer le container ne suffit pas, il faut aussi le désinstaller en cliquant sur « Dismount » ou « Dismount all » si vous souhaitez en démonter plusieurs au même moment.

Et pour pousser le jeu encore plus loin, vous pouvez aussi monter un container chiffré dans un container chiffré, lui-même situé dans un container chiffré…

  • Les liens qui vont bien

Chiffrer tes mails, aussi, ça pourrait être pas mal
La surveillance expliquée par J. Appelbaum

This post has already been read 2010 times!

twitterlinkedinby feather

Auteur : Ju

Manager en sécurité informatique, je travaille sur le secteur depuis plusieurs années après une reconversion réussie suite à 12 annés dans le journalisme. J'adore la recherche, Je suis certifiée Iso/CEI 27001 Lead Auditeur (PECB) – ISLA1006895-2015-09. Parfois, je donne des cours et des conférences, et j’ai eu deux livres publiés par un éditeur… il y a fort longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *