Les montagnes hallucinées, Lovecraft

Lovecraft aurait pu écrire une super nouvelle, il a préféré en faire un mauvais bouquin. Et c’est dommage, on a tous les éléments de la réussite.

Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Capture du 2014-02-21 11:39:52

Lovecraft aurait pu écrire une super nouvelle, il a préféré en faire un mauvais bouquin. Et c’est dommage, on a tous les éléments de la réussite.


Une expédition scientifique sur des terres lointaines, des découvertes, des recherches suivies à travers les yeux d’un des protagonistes au cœur de l’action.
Une intrigue, aussi… La plus grande partie de l’équipe est tuée en une nuit, des sortes d’autels païens  apparaissent, et on se met à survoler une antique cité de glace, là depuis bien avant la préhistoire.
On s’y engouffre avec ces scientifiques chevronnés mais les descriptions traînent énormément en longueur, ce qui vient casser tout le récit, toute la tension que pourrait ressentir le lecteur.
Au cœur de l’action, quand ils n’ont plus assez de lumière et font enfin des découvertes, on n’y croit plus vraiment tant les 30 ou 40 pages précédentes ne servaient pas à grand chose.
Tant pis…

twitterlinkedinby feather

Auteur : Ju

Manager en sécurité informatique, je travaille sur le secteur depuis plusieurs années après une reconversion réussie suite à 12 annés dans le journalisme. J'adore la recherche, Je suis certifiée Iso/CEI 27001 Lead Auditeur (PECB) – ISLA1006895-2015-09. Parfois, je donne des cours et des conférences, et j’ai eu deux livres publiés par un éditeur… il y a fort longtemps.

2 réflexions sur « Les montagnes hallucinées, Lovecraft »

  1. Il a vraiment un style auquel on se fait ou pas. Je te conseille néanmoins de lire l’affaire Charles Dexter Ward qui est une de ses meilleures histoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *