Taxe rose #NartaTuPue

Facebooktwitterlinkedinmailby feather

Il y a comme une odeur de moisi au rayon déo… merci Narta !

La taxe rose, c’est l’art de taxer les mêmes produits plus chers parce que genrés et s’adressant en termes de marketing aux femmes. En gros, c’est plus cher quand c’est rose.

Je suis tombée ce week-end sur une nouvelle marque pratiquant cet taxe, n’hésitons pas à faire du bruit pour que tout rentre dans l’ordre… au même prix.

Vous prenez un déo tout mini qui rentre dans le sac avec un bouchon violet, couleur que l’on retrouve sur l’étiquette parce que bon, le marketeux, il a dit qu’il est pour les filles.

Ce produit coûte 3,99 euros.

Oui, lecteur tu remarqueras au passage mes qualités de photographe de supermarché, le flou c’est tendance.

Tu fais un pas vers la gauche et tu tombes sur le même petit déo, les mêmes étiquettes sauf que le code couleur est bleu et là, ô surprise, le déo qui a la même forme, la même contenance, la même typo sur l’étiquettes, le même visuel avec des vêtement rouge, blanc et noir, qui coûte 3,89 euros.

Ce qui change ? la couleur du bouchon !

(oui, la qualité de la photo aussi…)

Voila ce qui s’appelle un flagrant délit de taxe rose.

Alors la taxe rose, c’est quoi ?

« Taxe rose, en anglais pink tax ou woman tax, désigne la différence de prix entre les produits et services étiquetés pour femme et ceux étiquetés pour homme, au détriment des consommatrices. Le nom provient du fait que le produit pour femme est souvent présenté dans un packaging de couleur rose, cette couleur pouvant représenter la seule différence avec le produit pour homme. »

Je te conseille l’excellente fiche wikipedia sur le sujet, qui est très complète.

Le sujet avait fait grand bruit au moment où il avait été prouvé que les rasoirs Bics roses étaient plus chers que les mêmes rasoirs… bleus. La direction de la concurrence s’était d’ailleurs saisie du problème.

Ca ne vous rappelle rien ?

Nous sommes au rayon déo dans un flagrant délit de taxe rose sur les produits Narta puisque le même déo étiqueté « femme » est 10 centimes plus cher que le même produit étiqueté « femme ».

Nous allons peut-être nous traiter de mauvaise langues, c’est vrai.

<troll>

Pour rester dans le cliché, le bleu c’est pour les hommes qui transpirent beaucoup (puisque ils travaillent à l’usine ou vont à la chasse), la composition du produit n’est peut être pas la même ce qui expliquerait les différences de prix…

</troll>

encore loupé !

La composition du produit à 10 centimes de plus et vendu par Narta aux femmes est strictement la même que celle du produit avec le bouchon bleu.

Alors, tu nous expliques, Narta ?

 

 

 

 

 

twitterlinkedinby feather

Auteur : Ju

Manager en sécurité informatique, je travaille sur le secteur depuis plusieurs années après une reconversion réussie suite à 12 annés dans le journalisme. J'adore la recherche, Je suis certifiée Iso/CEI 27001 Lead Auditeur (PECB) – ISLA1006895-2015-09. Parfois, je donne des cours et des conférences, et j’ai eu deux livres publiés par un éditeur… il y a fort longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *