Présumés coupables

Le projet de loi sur le renseignement suscite beaucoup de débats autour de moi, parfois très animés. Il a surtout du traîner pendant un moment dans des tiroirs avant qu’on ne le révèle pile au moment qui va bien afin qu’il soit adopté.

Dans une période « normale », dirons-nous, il aurait été difficile de faire passer une loi liberticide donnant à peu près tous les droits aux services de renseignements : écoutes sauvages, rentrer chez toi sans demander la permission d’un juge, y poser des micros, et faire que tu te retrouves au centre d’une enquête alors que tu n’es qu’un simple témoin ou que, encore mieux, que tu connais quelqu’un, qui connaît quelqu’un qui connaît lui-même quelqu’un qui a mangé un tajine un jour. Cela fait de toi un possible suspect, un présumé coupable… autant te dire que si tu as de vieux disques de Cheb Mami, ils prendront un soin particulier à bien réécouter les bandes et vérifier si tu te rases le matin.

Continuer la lecture de « Présumés coupables »

Quatre jours à Alep

Voilà maintenant quatre ans que les Syriens vivent dans un pays en guerre.

Voilà maintenant quatre ans que les Syriens vivent dans un pays en guerre. Et pour être sûre de ne pas les épargner, la vie a fait level up l’horreur et aujourd’hui, l’Etat Islamique dirrige certaines régions.

Sur France Inter, on apprend que Daesh gère la moitié de la ville d’Alep. Voyage dans l’autre partie avec une reporter. A écouter.

 

Yousafzai

« Malala » on ne lit et on n’entend que ça ces derniers jours, comme « Ségolène », alors qu’on dit « Arnaud Montebourg », ou « Marine », alors qu’on dit « Julien Rochedy »… Étrange, non ?

La semaine dernière Malala Yousafzai a été nommée prix Nobel de la Paix 2014. Cette Pakistanaise, militante de droits humains engagée pour un accès à l’éducation comme vecteur d’amélioration de vie des plus pauvres et d’insertion sociale et d’émancipation pour les femmes.

« Malala » on ne lit et on n’entend que ça ces derniers jours, comme « Ségolène », alors qu’on dit « Arnaud Montebourg », ou « Marine », alors qu’on dit « Julien Rochedy »… Étrange, non ?

Continuer la lecture de « Yousafzai »

Souveraineté technologique, introduction

Au moment même où j’écris, l’électricité qui alimente mon ordinateur Frankenstein, mille fois opéré et ramené à la vie, se coupe, ce qui contraint l’onduleur à émettre de petits bips. Tout cela contribue à l’impression que j’ai de vivre dans un vaisseau spatial et cela me rappelle combien nos infrastructures peuvent être précaires. Tout comme l’a déclaré Eleanor Saitta il est plus que probable qu’elles nous fassent défaut ou qu’elles nous mènent à notre perte, avant toute chose.

L’absence de planification et de résilience sont causées par une maintenance des infrastructures “publiques” de plus en plus précaire. Des jeux politiques décidés par des personnes dont les vies s’avèrent être plus courtes que les infrastructures qu’elles gèrent. Des pressions et des trafics d’influence pour être réélu et obtenir des postes de confiance. Corruption systématique. La distance entre les institutions et les citoyens, le public privatisé, les communs vandalisés et mis à sac. Les infrastructures technologiques, sociales et politiques sur lesquelles nos styles de vie sont assis, sont elles de plus en plus complexe. De ce fait, il se pourrait que les équipes à la tête de la cybernétique de contrôle de ces infrastructures se montrent incapables de détecter les règles et de distinguer à quel moment les digues de la Nouvelle Orléans cèderont, les réseaux électriques créeront des black-out complets, les centrales nucléaires seront infectées à cause du Stuxnet, ou le système financier global s’effondrera avec fracas.

Continuer la lecture de « Souveraineté technologique, introduction »

Azyz Amami, un démocrate en prison

Je me souviens d’Azyz ce soir-là…

Une de ces soirées à refaire le monde entre amis, rire, passer une bonne soirée autour d’un bon repas, payé par ceux qui le pouvaient. Une bonne soirée autour de quelques bières.

Je me souviens que nous avions pris le taxi ensemble pour aller chez notre ami commun. « T’as vu, comment on a gagné ? T’as vu ? »
Les élections étudiantes de 2012 étaient un succès pour les jeunes de l’UGTT. Azyz avait le sourire et moi des bières dans mon sac. C’était la période où des salafistes avaient retiré le drapeau tunisien du toit d’une université, une jeune femme qui tentait de le remettre en place avait pris des coups… la situation était tendue, les islamistes se cherchaient encore dans les facs et, à la surprise de quelques occidentaux, ce sont les jeunes communistes qui tiraient leur épingle du jeu.

Continuer la lecture de « Azyz Amami, un démocrate en prison »

Vie privée, suivez le blaireau !

Privacy Badger est un nouvel outil libre développé par l’EFF qui permet de bloquet les trackers des pages web que vous visitez.

Privacy Badger est un nouvel outil libre développé par l’EFF qui permet de bloqueR les trackers des pages web que vous visitez.

J’utilise Ghostery depuis pas mal de temps, il fontionne très bien, mais n’est pas totalement libre. Privacy Badger l’est.

Continuer la lecture de « Vie privée, suivez le blaireau ! »

« J’ai kidnapé vos filles et je les vendrai sur le marché »

« J’ai kidnapé vos filles et je les vendrai sur le marché. » C’est un des responsbles du groupe Boko Haram qui tient ces propos dans une vidéo suite à l’enlèvement, le 14 avril dernier, de 233 lycéennes au Nigéria. Plusieures d’entre elles seraient mortes, d’après le correspondant de Channel4 dans la région.

Continuer la lecture de « « J’ai kidnapé vos filles et je les vendrai sur le marché » »

Développer des projets alliant outils libres et mobilisations citoyennes

Au hasard des tubes, je suis tombée sur cette conf à laquelle j’ai participé à l’invitation de l’association Ritimo sur le thème « Développer des projets alliant outils libres et mobilisations citoyennes »

A portée de crachat

Un jeune Palestinien, décide de quitter son pays puisque la seule possibilité qui s’offre à lui et de faire partie de cette longue file de jeunes hommes qui passent leurs journées dans la rue à papoter et cracher sur le sol.

Capture du 2014-04-02 11:22:51Une fois n’est pas coutume, ce mercredi, nous parlons Théâtre. Je suis allée voir récemment A portée de crachat au théâtre du Rond-Point (Paris) et je vous le conseille vivement. Attention, il ne vous reste qu’une petite semaine pour le voir sur place.

 Le pitch ?

Un jeune Palestinien, décide de quitter son pays puisque la seule possibilité qui s’offre à lui et de faire partie de cette longue file de jeunes hommes qui passent leurs journées dans la rue à papoter et cracher sur le sol.

Il est acteur, joue des pièces sur les droits de l’Homme quand il arrive à atteindre le théâtre, les jours où il n’y a ni émeute, ni bombardement.

Continuer la lecture de « A portée de crachat »

Turquie Joue-la comme ZABA

Ces derniers jours, le pouvoir turc a joué un sale jeu en matière de liberté d’expression, un coup dur sans possible retour en arrière.

graff-pas-un-jeu-d-enfants-mais-une-arme-de-Revolution Continuer la lecture de « Turquie Joue-la comme ZABA »