Quand Guy Birenbaum se relève

C’est avec l’esprit un peu embrouillé que je referme le livre de l’ami Guy Birenbaum, Vous m’avez manqué, histoire d’une dépression française. Il y raconte plusieurs mois d’errance, glissant vers ce que nous appelons le « burn out » que lui préfère nommer « burn in », et les ravages que cette maladie aura causé dans sa vie de tous les jours. Il parle aussi de l’après, du travail qu’il y a à accomplir pour guérir. Enfin, il nous renvoie aux dérives de la société dans laquelle nous évoluons.

Continuer la lecture de « Quand Guy Birenbaum se relève »

Quatre jours à Alep

Voilà maintenant quatre ans que les Syriens vivent dans un pays en guerre.

Voilà maintenant quatre ans que les Syriens vivent dans un pays en guerre. Et pour être sûre de ne pas les épargner, la vie a fait level up l’horreur et aujourd’hui, l’Etat Islamique dirrige certaines régions.

Sur France Inter, on apprend que Daesh gère la moitié de la ville d’Alep. Voyage dans l’autre partie avec une reporter. A écouter.

 

Je ne suis pas Charlie

Charlie est mort avec ceux qui le faisaient et il est trop tard pour se réveiller.

Il y a des jours où tu te réveilles et tu te rappelles.

Ce matin, je me suis réveillée,

Je me suis rappelée qu’Aline a eu un bébé et que je dois prendre des nouvelles, que Latifa m’a laissé un message, que je dois lui téléphoner, que j’ai tout plein de trucs prévus ce week-end puisque j’ai tout repoussé mes passe-temps de soirée vu que je travaille assez tard toute la semaine.

Ce midi, je me suis réveillée et je me suis rappelée.

Continuer la lecture de « Je ne suis pas Charlie »

#HITBSecConf Le premier jour

Well… Tout va bien ! Tu la sens, la pression, là ?

Bon, je vais rencontrer plein de monde qui vont m’apprendre tout un tas de trucs tout au long de cette semaine… Enfin, après avoir fait ma conf le premier jour…

Une conf en anglais le premier jour… C’est assez flippant.

J’interviens au HITBSecConf d’Amsterdam ce mercredi pour parler sécurité informatique pour journalistes. Pourquoi les journalistes doivent-ils s’y mettre ? J’y reviendrai ici après la conf, au moins je pourrai publier mes slides et papoter tranquille du sujet.

Continuer la lecture de « #HITBSecConf Le premier jour »

Sur-information ou sous-information ?

J’ai écouté ce week-end, un peu en retard je l’avoue, cette émission du 14 février qui pose pas mal de bases sur la différence entre apprendre et comprendre et sur comment notre société, se croyant sur-informée, est en fait en déficit d’information.

J’ai écouté ce week-end, un peu en retard je l’avoue, cette émission du 14 février qui pose pas mal de bases sur la différence entre apprendre et comprendre et sur comment notre société, se croyant sur-informée, est en fait en déficit d’information.

Continuer la lecture de « Sur-information ou sous-information ? »

L’effet Snowden a fait de la cybersécurité un défi collectif prioritaire

Les révélations d’Edward Snowden ont provoqué une accélération du marché mondial de la cybersécurité, ainsi que la création de nouveaux outils et de nouveaux métiers. Elles ont aussi dopé la demande des entrepreneurs, et l’implication de leurs collaborateurs.

Les révélations d’Edward Snowden ont provoqué une accélération du marché mondial de la cybersécurité, ainsi que la création de nouveaux outils et de nouveaux métiers. Elles ont aussi dopé la demande des entrepreneurs, et l’implication de leurs collaborateurs.

C’est un e mes articles à lire sur le site de La Tribune

Continuer la lecture de « L’effet Snowden a fait de la cybersécurité un défi collectif prioritaire »

Afp, Morel, Libé, impots, parodie… Les sliens du dimanche #31

Afp, Morel, Libé, impots, parodie… Les sliens du dimanche #31

quelques liens à la volée…

Le photographe amateur d’Haïti dont une photo avait fait le tour du monde lors de la dernière catastrophe parce que revendue par l’AFP qui l’avait récupérée sur twitter et avait gagnée énormément d’argent avec cette image sans rien partager avec son auteur, a enfin gagné son procés contre l’agence

Continuer la lecture de « Afp, Morel, Libé, impots, parodie… Les sliens du dimanche #31 »

Précarité, plafond de verre, bienvenu chez les journalistes

Une enquête de la SCAM intitulée De quoi vivent les journalistes vient de sortir. Elle a été lancée auprès de 20000 journalistes, 3400 d’entre eux ont répondu.

Une enquête de la SCAM intitulée De quoi vivent les journalistes vient de sortir. Elle a été lancée auprès de 20000 journalistes, 3400 d’entre eux ont répondu.

Old News

Continuer la lecture de « Précarité, plafond de verre, bienvenu chez les journalistes »

Soutien aux équipes de @courrierinter

Chaque semaine, j’essaie de finir de lire Courrier International dans les temps pour embrayer sur le nouveau dès son arrivée dans ma boite aux lettres… Ce qui n’est pas chose aisée quand on bouquine en même temps deux livres (un au lit et un dans les transports), qu’on fait mumuse avec un RasPi et qu’on a un travail et une vie sociale bien remplie.

Chaque semaine, c’est comme un petit jeu entre ma factrice, mon journal et moi.

Chaque semaine, j’essaie de finir de lire Courrier International dans les temps pour embrayer sur le nouveau dès son arrivée dans ma boite aux lettres… Ce qui n’est pas chose aisée quand on bouquine en même temps deux livres (un au lit et un dans les transports), qu’on fait mumuse avec un RasPi et qu’on a un travail et une vie sociale bien remplie.

Capture d’écran 2013-10-16 à 12.46.53

J’ai tendance à m’éterniser sur les brèves qui fourmillent d’infos, à les twitter, à passer du temps sur les dossiers, pas question de les lire en morceaux. Et puis chaque semaine, il est là, il m’attend dans la boite et je ne peux que constater qu’il y a trop de lecture pour une seule semaine.

Parfois, il arrive en retard, le samedi. Là, je gagne… Parfois, un papier me sert de point de départ pour un billet.

Cette semaine, je ne recevrai pas Courrier International puisqu’une grève du personnel au moment du bouclage empêche sa sortie. La première fois en 23 ans d’existence. Je n’aurai pas mon petit jeu, mais c’est pour la bonne cause.

Les équipes protestent contre le plan social qui concernerait près d’un tiers des effectifs, un chiffre qui va au-delà du personnel mobilisé pour le site « presseurop » en plusieurs langues qui s’est arrêté.

Je n’ai que trop parlé ici de la précarité des pigistes, de celle des journalistes et si, en bonne râleuse (oui, oui, je suis française) je me suis abonnée à Courrier International, c’est parce que je considère ce canard comme un des rares à traiter l’actu Internationale et la géopolitique très sérieusement et avec parfois un oeil décalé qui vient enrichir l’information. C’est grâce à ce qu’apporte l’équipe de ce journal.

Donc c’est en tant que journaliste, mais aussi en tant que lectrice que je soutiens les équipes en grève, en les remerciant pour leur boulot, même si mon journal me manque déjà, il a des privations qui ont un goût de justice.