Précarité des pigistes

Deux sorties cette semaine en rapport avec la précarité des pigistes… et pas que :

Deux sorties cette semaine en rapport avec la précarité des pigistes… et pas que :

newsD’abord ce papier qui rappelle que les pigistes au Québec ne touchent plus que 59% de ce qu’ils touchaient en 1981 en termes de revenus. Le papier soulève aussi des questions de différences salariale à niveau égal, travail égal et pour le même média entre hommes et femmes et rappelle que les coupes budgétaires interviennent surtout sur le temps de préparation des reportages, et c’est l’information, bien entendu, qui en pâtit.

Cet article de Slate, au dela de pointer le vieillissement de la profession par la moyenne d’age grandissante des journalistes encartés, permet de rappeler le fait que les jeunes journalistes, souvent pigistes et donc précaires, ont du mal à obtenir leur carte de presse, faute de revenus suffisant. Il est donc avant tut question de précarisation. 61,2% des premières demandes de carte de presse sont adressées par des journalistes en CDD ou à la pige. L’article rappelle aussi l’absence de femmes aux postes de direction. Elles ne représentent que 26,2% des directeurs de publication et 34% des rédac chefs.

  • Les liens qui vont bien

Pigistes, pas pigeons

Hezbollah, Syrie, Irak, économie, Tadjikistan, Egypte, Espagne, surveillance… Les liens du dimanche #25

Hezbollah, Syrie, Irak, économie, Tadjikistan, Egypte, Espagne, surveillance… Les liens du dimanche #25

Welcome in your world !

Dans ton monde, l’Irak interdit 10 chaînes de télévision, dont Al Jazira, accusées de faire du sectarisme.L’Allemagne est accusée d’avoir formé le pouvoir tunisien aux techniques de surveillance sur Internet. De son côté, Mozilla a mis en demeure la société britannique Gamma International, qui vend à des régimes autoritaires un spyware dissimulé sous les traits de Firefox.

En Egypte, la situation est de pire en pire pour les femmes. J’en parlais il y a deux ans sur la V1, Le Monde nous rappelle cette semaine que la situation empire de jours en jours. A Louxor on fait la gueule : L’activité touristique aurait chuté de 70% dans les sites historiques de haute Egypte

En France, Pole Emploi, reconnu coupable de discrimination par le Défenseur des Droits, étale ses remboursements de dettes sur 22.000 ans, easy, et en Espagne, c’est l’économie souterraine qui fait tenir le pays.

Dans ton monde, les étudiantes au Tadjikistan sont obligées de porter des talons, les FAI américains injectent de la pub dans les pages web qu’ils transmettent à leurs abonnés.

Le Hezbollah annonce qu’il pourrait intervenir avec l’Iran en Syrie.

Au Royaume-Uni, enfin, le marché du travail n’est visiblement pas nana-friendly.

Journalistes, un, deux, trois, pleurez…

Les journalistes vont mal, et c’est l’Acrimed qui le dit dans ce rapport. Pourquoi ? la précarisation grandissante de la profession, le remplacement de vrais contrats par des boulots de freelances, des journalistes à pas cher qui paient eux-mêmes leurs frais et voient ainsi leur niveau de vie amputé. Plus généralement, la profession se kleenexise puisque des bataillons de cons, comme le dirait Nonce Paolini, attendent à la porte.

Continuer la lecture de « Journalistes, un, deux, trois, pleurez… »