L’ONU et l’excision expliquée à mon pote Moussa

L’Assemblée générale de l’ONU vient d’adopter sa première résolution dénonçant l’excision, une pratique qui affecte quelque 140 millions de femmes dans le monde. Cette pratique, et plus généralement les mutilations génitales, sont illégales dans seulement une vingtaine de pays africains et en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis et au Canada.

L’Assemblée générale de l’ONU vient d’adopter sa première résolution dénonçant l’excision, une pratique qui affecte quelque 140 millions de femmes dans le monde. Cette pratique, et plus généralement les mutilations génitales, sont illégales dans seulement une vingtaine de pays africains et en Europe ainsi qu’aux Etats-Unis et au Canada.

Plus de 110 pays ont donc soutenu conjointement ce texte qui demande aux Etats membres de « compléter les mesures punitives par des activités d’éducation et d’information ». Le travail de pédagogie sera encore long et laborieux quand on sait que dans certains territoires, il est encore question d’une pratique courante et « normale. »

Continuer la lecture de « L’ONU et l’excision expliquée à mon pote Moussa »