A portée de crachat

Un jeune Palestinien, décide de quitter son pays puisque la seule possibilité qui s’offre à lui et de faire partie de cette longue file de jeunes hommes qui passent leurs journées dans la rue à papoter et cracher sur le sol.

Capture du 2014-04-02 11:22:51Une fois n’est pas coutume, ce mercredi, nous parlons Théâtre. Je suis allée voir récemment A portée de crachat au théâtre du Rond-Point (Paris) et je vous le conseille vivement. Attention, il ne vous reste qu’une petite semaine pour le voir sur place.

 Le pitch ?

Un jeune Palestinien, décide de quitter son pays puisque la seule possibilité qui s’offre à lui et de faire partie de cette longue file de jeunes hommes qui passent leurs journées dans la rue à papoter et cracher sur le sol.

Il est acteur, joue des pièces sur les droits de l’Homme quand il arrive à atteindre le théâtre, les jours où il n’y a ni émeute, ni bombardement.

Continuer la lecture de « A portée de crachat »

Blague syrienne

C’est une caricature qui circule sur les Internets en langue arabe, impossible d’identifier sa provenance.

C’est une caricature qui circule sur les Internets en langue arabe, impossible d’identifier sa provenance.

Capture du 2013-05-06 19:20:45

Que dit le texte ?

« Nous n’allons pas nous taire face aux raids israéliens contre la Syrie Nous allons bombarder Halab, Hemss et Damas en réponse à l’attaque israélienne. »

Le dessins souligne l’absurde, bien entendu, de cette situation, mais rappelle aussi, à demi mot, que s’en prendre à Assad, c’est aussi forcément s’en prendre à l population syrienne qui subira encore plus fort le dictat venu d’en haut.

Syrie : « L’Arabie Saoudite veut déstabiliser un régime qui travaille avec l’Iran. »

J’ai écouté cette interview de Denis Bauchard, ancien diplomate, podcastée par France Culture sur la thématique de la Syrie. A écouter, lecteur, je le trouve assez clairvoyant.

6855796960_3a8674fe47

J’ai écouté cette interview de Denis Bauchard, ancien diplomate, podcastée par France Culture sur la thématique de la Syrie. A écouter, lecteur, je le trouve assez clairvoyant. Notamment sur la place de l’Arabie Saoudite dans ce conflit.

« L’Arabie Saoudite veut déstabiliser un régime qui travaille avec l’Iran. »

Pourquoi ? Ce n’est pas expliqué dans l’interview mais je pense que puisque le pouvoir iranien s’en prend à la minorité sunnite dans son pays et que l’Islam Sunnite est la religion d’état en Arabie Saoudite… Ceci explique forcément cela.

De leur côté, les Israëliens sont inquiets pour leur sécurité, le journaliste revient sur la question du morcellement de la Syrie auquel Israël est favorable, l’ancien diplomate n’est pas tout à fait d’accord :

« Israël préfère un interlocuteur stable comme Bachar plutôt que le chaos »

Pour lui, l’évolution sur le territoire « commence à être préoccupante »… hmm… commence ?

« Faire de la Syrie nue nouvelle terre de djihad »

Il rappelle que dès qu’il y a un vide politique, les djihadistes s’enfoncent dans la brèche et échappent à toute coordination.

« Au sein de l’ASL, il y a beaucoup de petits chefs »

On en arriverait donc, une fois la guerre civile terminée, à un combat des chefaillons, comme c’était le cas en Libye, il est vrai pour des questions de rivalités tribales et non de pouvoir « militaire ».

Une interview à écouter, donc.

 

A (re)découvrir aussi, pas mal de liens d’articles, d’infos, sur la page de l’interview.