Nginx, ufw, Apache et le port 80 #Raspi

On en étant restés à l’install Nginx sur le RasPi qui s’était étonnement très bien passée.

On en étant restés à l’install Nginx sur le RasPi qui s’était étonnement très bien passée.

Capture du 2013-09-15 17:46:22

J’ai ensuite installé ufw pour gérer les tables.

sudo apt-get install ufw

ufw signifie « uncomplicated firewall »… on sent le bon plan.

Pour ne pas avoir de surprise, j’ai autorisé les ports http, https et ssh via la commande allow

Je retourne sur mon 192 depuis mon ordinateur, et là… erreur 403, accès Forbbiden. scrogneugneu… Je cherche dans mes réglages ufw, tout à l’air bien, je retourne sur la page, 403 de nouveau. J’arrête ufw totalement en me disant que ça réglera peut-être mon problème… non 403 de nouveau.

Puis je me suis souvenue qu’entre temps, guillerette de mon envie d’apprendre, je m’étais aussi amusée à installer lighthttpd et surtout Apache qui est requis pour faire fonctionner Piwigo que je voudrais installer pour faire une galerie photo. Sauf que… Sauf que ce n’est pas compatible en l’état.

Apache, Lighthttpd et Nginx veulent tous les trois accéder au port 80 en même temps, et le problème venait finalement de là.

J’ai désinstallé Apache et Lighthttpd en attendant de remettre, dans un premier temps, Apache mais avec une modification de la configuration initiale.

  • Les liens qui vont bien

Jouer avec les ports
Cogitation autour de l’install serveur
Internet, comment ça fonctionne

#Raspi Cogitation autour de l’install serveur

J’ai enfin installé nginx. J’étais même toute fière quand, me connectant en local depuis mon navigateur sur mon RasPi, le message d’acueil du serveur web tout bien paramétré me souhaitait la bienvenue.

J’ai enfin installé nginx. J’étais même toute fière quand, me connectant en local depuis mon navigateur sur mon RasPi, le message d’acueil du serveur web tout bien paramétré me souhaitait la bienvenue.

Je regrette quand même que les tutos relatifs à l’installation ne soient pas assez complets, pas assez explicites, on se retrouve parfois à faire du copy-paste de commandes. Et si, on ne prend pas la peine de lire à gauche à droite ou de faire des recherches sur ces commandes avant de les effectuer dans son terminal, comme je l’ai fait, on se retrouve vite à jouer les automates, à faire comme c’est écrit et à copier bêtement.

Je trouve cela assez dommage. Surtout que le but de l’utilisation du RasPi était justement l’apprentissage. Mais si je ne fais pas moi-même la démarche de comprendre, il me semble que plus j’avance, plus je lis de tutos, plus je m’aperçois qu’on peut très bien « faire » et « réussir » une install sans avoir rien compris à la chose.

Je trouve ça un peu dommage… Mais ainsi va la vie.