#RasPi Et la lumière fut !

Déjà, vérifier qu’il fonctionne et que la machine boote bien sur Raspbian, l’OS de la carte SD. Très simple, si toutes les leds s’allument, vous avez gagné. Si ce n’est pas le cas, reportez-vous au tableau de ce tuto qui explique, led par led, à quoi elles correspondent, et par conséquent à quoi correspondent les erreurs.

Lundi, c’est RasPi !

La semaine dernière, on a réussi à retrouver le Raspi en local aujourd’hui, on va voir comment ‘y connecter.

Déjà, vérifier qu’il fonctionne et que la machine boote bien sur Raspbian, l’OS de la carte SD. Très simple, si toutes les leds s’allument, vous avez gagné. Si ce n’est pas le cas, reportez-vous au tableau de ce tuto qui explique, led par led, à quoi elles correspondent, et par conséquent à quoi correspondent les erreurs.

C’est branché, c’est allumé, c’est joli.

IMG364

Suivons donc ce tuto pour se connecter en SSH.

ssh pi@l'adresse.IP.de.la.machine
mot de passe : raspberry

connexion établie !

pi

A partir de là, les eux premières choses à faire :

– Mettre à jour la machine. Il y a eu des évolutions et surtout des failles de sécurité trouvées.

– Changer le mot de passe par défaut. C’est peut-être un détail aujourd’hui, mais ce sera un gros problème une fois que vous déciderez de faire de l’Internet avec votre machine… Et il est facile d’oublier avec le temps.

Prise en main #RasPi

Première étape, l’installation, avant la prise en main, en local, en d’autres termes, faire mumuse et apprendre dans le même temps les commandes que je ne connais pas.

J’ai commencé à bidouiller ce petit appareil dans le but d’apprendre (un jour dans fort fort fort longtemps) à gérer un serveur. Je me suis fixé, comme premier objectif d’héberger un lecteur de flux RSS.

Première étape, l’installation, avant la prise en main, en local, en d’autres termes, faire mumuse et apprendre dans le même temps les commandes que je ne connais pas.

 Un RasPi, c’est quoi ?

 IMG299

Il s’agit d’un mini serveur qui tient dans la main avec juste ce qu’il faut de ports pour brancher un écran, un clavier, un chargeur micro USB (le même que vous utilisez pur votre smartphone), une câble Ethernet, ainsi que deux ports USB.

Enfin, un emplacement est dédié à accueillir une carte SD, c’est là dessus que vous allez installer votre système d’exploitation de la « famille » linux. On en trouve aujourd’hui un peu pour tous les goûts d’après ce wiki (Fedora, NetBSD, Arch, Debian…). J’ai opté pour Raspbian, présenté comme l’idéal pour les débutants.

La page Wikipédia du RasPi précise que ce petit appareil « est destiné à encourager l’apprentissage de la programmation informatique. » tant mieux, c’est justement ce que l’on cherche !

Passons à la pratique

J’ai lu, lu et relu avant de me lancer. Je m suis dégourdi les doigts et je me suis lancée sur le tuto le plus simple pour la première étape qui est la préparation de la carte SD. A vider, à formater, bien entendu, pour repartir sur qqch de propre.

Capture du 2013-06-08 11:44:12

Je télécharge RaspBian, je l’extrait et l’installe sur la carte sauf que… Sauf qu’une fois que je branche le tout, seule la led qui indique l’alimentation s’allume. Et ce n’est visiblement pas normal.

Je recommence tout le toutim, même résultat. Je cherche d’autres tutos, j’en trouve un sur Windows… Bon tant pis.

Je boote sur Windows, du moins après le bon quart d’heure de pose imposée pour qu’il fasse tout seul ses mises à jour sans que j’ai mon mot à dire. Je télécharge RaspBian, je l’extrait, la carte SD, toussa. Je branche le tout avec le sentiment du devoir accompli et… feu rouge, comme précédemment.

Je ferme cette merde (je suis toujours très calme, hein) et je repars sur mon Ubuntu.

Remontage de manche, passons à l’installation via dd sur ce petit tuto. Formatage toujours et encore pour commencer sur du propre, il m’a fallu ensuite une bonne demi heure pour comprendre que c’était « umount » et pas « uNmount » en mode « rhooo ben pourquoi ça ne fonctionne pas ? » et puis allons-y pour l’install.

En ligne de commande

Tous les tutos indiquent la même commande :

dd bs=1M if=~/Downloads/2012-07-15-wheezy-raspbian.img of=/dev/rdisk1

Zou !

Ah ben non, ça ne fonctionne pas.

Première erreur, celle de copy/paster directement cette ligne. Pourquoi ?

  • le « chemin » est valable seulement pour la personne qui a écrit cette commande. Par exemple, chez moi, le dossier « Downloads » s’appelle « téléchargements » et le nom de la carte SD est « sdb1 » et non pas « rdisk1 ». En d’autres termes, l’auto-complétion est ton amie !
  • Il manque un petit qqcch, problème que l’on retrouve dans plusieurs tutos et pas que sur l’installation de RaspBian. En effet, ceux qui les écrivent semblent s’adresser à des gens qui « savent déjà » alors que la documentation a un but pédagogique. Il faut en effet rajouter la commande « sudo » au début de cette ligne.

sudo dd bs=1M if=~/Bureau/2013-05-25-wheezy-raspbian.img of=/dev/sdb

Ce coup-ci, ça tourne ! L’install se fait ! Il est maintenant temps de placer la carte SD dans le RasPi. J’ai depuis installé mon switch au salon à côté de l’ordinateur pour ne plus avoir à faire des AR jusqu’à ma box.

Je branche le tout, suspense et…

IMG314

Et ben non, toujours la même histoire.

Pffffiuuuu.

Peut-être que cela vient du cable ethernet ? m’a-t-on dit récemment. Je teste de nouveau avec le grand câble relié à ma box qui arrive jusque dans le salon et dont je me sers pour connecter mon ordinateur. Celui-ci, je suis sûre qu’il fonctionne et… et ben non.

Prochaine étape, comprendre pourquoi cela ne fonctionne pas !

  • Les liens qui vont bien

Un blog de bidouilleur qui traite pas mal du sujet.
Un guide d’installation rapide.
Un tuto wiki en anglais.
Comment configurer son réseau local.
RasPi, le SSH, comment et pourquoi.