Findus, l’indignation du boulet

C’est le petit événement du week-end sur les réseaux sociaux. Findus rappelle ses congelés puisque de la viande de cheval aurait été introduite dans les plats en lieu et place de la viande de bœuf…

Alors on s’indigne de toute part, que non, ce n’est pas normal, que pauvre cheval, que Findus est irresponsable… Et j’en passe sur la battage qui est fait autour de cette affaire.

Lire la suite →

American psycho, Bret Easton Ellis

L’anticipation sociale est à son comble au pays de l’argent roi. Ce bouquin est aussi une vraie critique de la société contemporaine, plus centrée sur les apparences que sur la solitude, par exemple. C’est la clé de ce livre. Le héros, tortionnaire cynique est désespérément seul, malgré son argent et sa vie millimétrée. Ses victimes sont choisies pour leur fragilité, parce que seules elles-aussi. Personne n’irait le retrouver…

Lire la suite →

Cachez cette féminité que je ne saurais voir

Je suis une fille, nous sommes là. Ca ne vous plait pas ? On fait remuer votre petit monde et votre bas ventre ? Ben faudra faire des provisions de vidéos parce que le monde autour de vous évolue et qu’aujourd’hui, on ne baisse plus les yeux quand on nous parle, et c’est un peu le meilleur cadeau qu’on pouvait faire à nos grands-mères qui se sont battues pour que nous puissions travailler, divorcer, étudier.

Lire la suite →